La beauté fait son cinéma

Le soulier-Club du cinéma by Daniel Vallera

Ce soir aura lieu la 42e Cérémonie des Césars.  Des souliers vernis, patinés, luxueux fouleront le tapis rouge de la Salle Pleyel. Certains auront été bichonnés par Daniel Vallera, le Cireur attitré du Festival de Cannes et créateur du Soulier-Club du cinéma.

Daniel Vallera, créateur du Soulier Club du cinéma

Daniel Vallera, créateur du Soulier Club du cinéma

Pour Beauty Clap, avec Pascale, nous avons eu la chance de rencontrer Daniel aux Studios de Bry-sur-Marne où il a pris ses quartiers d’hiver. Retour sur le parcours unique d’une personnalité attachante et d’un professionnel passionné !

Marie-Canapé

3-soulier_club_du_cinema_beautyclap-BIS

Du hasard à la vocation

Nice, début 90. Daniel est gardien d’immeuble quand la chance sonne à sa loge. Un couple de résidents américains lui donne 200 dollars pour rénover 10 paires de souliers. Il propose alors la moitié de la somme à un cordonnier pour effectuer le travail. La demande se répète et au lieu de se satisfaire de ce marché, Daniel demande à l’artisan bientôt retraité, ému de transmettre son métier, de le former.

 Une vocation est née et Daniel monte à Paris perfectionner son savoir chez le bottier Massaro (racheté en 2002 par la filiale Métiers d’Art de la maison Chanel). Il apprend auprès du fondateur – Raymond Massaro – l’art du bichonnage des souliers de luxe.   Il consiste à donner aux souliers leur apparence définitive pour la rendre conforme aux désirs du client. Les étapes ultimes en sont le crémage et le glaçage.

Quand on touche au pied, on touche à l’intime

Sa formation en poche, Daniel redescend sur la Côte d’Azur et installe un atelier à l’Aéroport de Nice. Il y reçoit des hommes d’affaires, hommes politiques ou comédiens et fourmille d’anecdotes à ce sujet. Pour Daniel, quand on touche au pied, on touche à l’intime et les conversation naissent.

Le livre de Daniel Vallera qui fourmille d'anecdotes sur son parcours et ses rencontres : le cireur du Festival de Cannes

Le livre de Daniel Vallera fourmille d’anecdotes sur son parcours et ses rencontres : le cireur du Festival

 

Il y fait une connaissance cruciale qui va lui ouvrir les portes du cinéma.

 

Chaque mardi, un homme dont il sait qu’il travaille dans l’hotellerie fait appel à ses bons soins. Daniel lui confie qu’il est stressé par une proposition de Weston qui lui propose de devenir son cireur pendant le festival de Cannes au MArtinez. L’homme  sort alors sa carte de visite sur laquelle Daniel lit Jean-Louis Bottigliero – Directeur Général de l’Hotel Martinez. « Tu n’as plus besoin d’avoir peur, tu es chez moi ». 

 

Pour Guillaume, pas pour Depardieu!

D’Alain Ducasse qui lui insuffle la notion de perfectionnisme à Patrick Bruel qui lui « offre » son image pour le valoriser face aux medias en passant par notre Johnny national avec qui il siffle un whisky, la rencontre la plus touchante est celle de Guillaume Depardieu.

Accréditation du Festival de Cannes et témoignage de Guillaume Depardieu dans le livre d'or de Daniel Vallera

Accréditation du Festival de Cannes et témoignage de Guillaume Depardieu dans le livre d’or de Daniel Vallera

 

Entre l’acteur et le Cireur du Festival de Cannes, une relation de confiance se noue au fur et à mesure des rencontres.

La première a lieu à l’aéroport où en guise  pourboire, Guillaume inverse les rôles et cire les chaussures de Daniel.

Plus tard, en 1996  : Guillaume Depardieu repart du Festival de Cannes  et laisse à Daniel son accréditation pour lui prouver qu’il fait partie de la famille : « Garde le comme un talisman! Pour Guillaume et pas pour Depardieu ».

Le soulier-club du cinéma 

Depuis 20 ans,  le pass ne quitte plus le portefeuille de Daniel et sa bonne étoile n’en finit pas de briller…

Le soulier-club du cinéma aux studios de Bry sur Marne est une nouvelle aventure vertueuse. Elle est née de sa rencontre avec le duo Didier Diaz (PDG de Transpalux) et Pascal Becu (Président de la Ficam et Directeur des Studios de Bry), repreneur des studios, sans qui cette usine à rêves aurait cessé d’exister. Ils proposent à Daniel de s’y établir pour proposer aux équipes de cinéma le service d’un palace et des atelirs-découverte de son travail dans les coulisses du cinéma.

6-soulier-club-bry       7-soulier-club        8-Soulier-club

 

Daniel Vallera : ambassadeur de marque et de choix

Pour l’accompagner, Daniel a choisi un partenaire qui vient comme lui  de la riviera : la marque de souliers de luxe monégasque Patino  

Les souliers PATINO  marque monégasque de souliers de luxe

Les souliers PATINO marque monégasque de souliers de luxe

12-patino

Les souliers PATINO marque monégasque de souliers de luxe

11-patino-2

 

Daniel et sa garde rapprochée

Le portrait de Daniel ne serait pas complet sans évoquer les deux personnes les plus proches de lui :  

Olivier Hellard, l'ami et ange gardien de Daniel Vallera

Olivier Hellard, l’ami et ange gardien de Daniel Vallera

 

Olivier Hellard – le complice :

Ils se sont rencontrés il y a plus de 10 ans à Cannes alors qu’Olivier était blogger sur le blog du festival. Une réelle amitié est née entre les deux et a peu à peu pris pris la forme d’une association. Olivier veille comme un protecteur sur les intérêts de Daniel et accompagne le développement du Soulier-club du cinéma. Il est par ailleurs fondateur de l’agence DarkSide events.

Daniel et son épouse Astrid au festival de Cannes

Daniel et son épouse Astrid au festival de Cannes

 

 

Astrid Vallera – La femme de sa vie :

Astrid et Daniel forment un couple fusionnel depuis plus de 15 ans. Elle l’accompagne et le soutient, il lui demande son avis sur tout!

 

 

Le bichonnage de souliers : un travail d’orfèvre 

9-avant-apres

Les équipes des films en tournage aux Studios de Bry sur Marne profitent de leur venue pour offrir une nouvelle vie à leurs souliers !

Eric-Elmosnino-BIS

Lors de notre venue, pas moins de 4 tournages étaient en cours et Daniel en plein ouvrage sur les souliers d’un comédien. Photo : Le Soulier-Club du cinéma

14-film-je-vais-mieux

Ary Abitan, comédien et Jean-Pierre Ameris, réalisateur du film « Je vais mieux »

Mathieu Amalric est passé le saluer. Lui-même dont il a « bichonné » les souliers avec lesquels il est allé cherché sa Palme de la mise en scène en 2010 pour le film Tournée.  Daniel Vallera porterait-il bonheur? Une chose est sûre, ce soir, aux Césars, nos regards seront rivés sur les souliers.

Daniel et ses stars à Cannes :

En compagnie de Clothile Coureau

En compagnie de Clothile Coureau

Avec Mathieu Chedid sans son costume de M

Avec Mathieu Chedid sans son costume de M

Patrick Bruel, amateur du travail de Daniel Vallera

Patrick Bruel, amateur du travail de Daniel Vallera

Avec Manu Payet de passage au Festival de Cannes

Avec Manu Payet de passage au Festival de Cannes

Merci à Daniel pour cette rencontre, sa générosité et sa passion!

Longue vie au Soulier-Club du cinéma que vous pouvez suivre sur facebook 

16-cartes-visite       

 

Retrouvez l’univers des souliers PATINO Shoes, partenaires du Soulier-Club du cinéma sur leur site internet  

Professionnels du cinéma : Bénéficiez de -20% pour l’achat de Souliers PATINO au Soulier-Club du Cinéma des sutdios de Bry-sur-Marne 

17-patino---20



Retour en haut de page
1 commentaire
  1. Très belle histoire en ces temps si troubles,le bonheur existe bien…… bravo pour ce bel article

Laisser une réponse