La beauté fait son cinéma

« LA BEAUTE N’EST PAS FUTILE, MAIS ELLE AIDE A MIEUX VIVRE» avec RAPHAELLE REY-MILLET pour le CEW

 Parce que la beauté c’est aussi ça :

A l’occasion de la clôture de la 22ème campagne Octobre Rose  (un mois pour se mobiliser contre le cancer du sein et informer sur le dépistage précoce), 

Beauty Clap a choisi de mettre en lumière une femme de cœur, pro de la beauté : Raphaele REY MILLET, Socio-esthéticienne pour les Centres de beauté CEW  (Cosmetic Executive Women : association qui prodigue des soins esthétiques gratuits pour les patients hospitalisés).

1 PHOTO UNE 

Raphaele œuvre pour le bien être de patients, principalement de cancérologie, au Centre de Beauté CEW du Centre Hospitalier d’Annecy.

Elle est l’une des 31 esthéticiennes des 27 Centres de beauté CEW qui prodiguent des soins esthétiques gratuits aux patients et patientes hospitalisés en hôpital de jour, à leur chevet, en chambre stérile, et en cabine (190 000 soins esthétiques offerts ces derniers 5 ans).

Elles apportent aux patients un moment de détente, une écoute attentive, des gestes étudiés pour apaiser, embellir et lutter contre l’altération esthétique due à la maladie ou aux traitements.

Ces soins esthétiques donnent du sens à la beauté qui loin d’être futile aide à mieux vivre et mieux se battre contre la maladie

Les soins proposés sont : Soins du visage, maquillage, soins de détente du corps, épilations, manucure et beauté des pieds.

C’est à l’occasion du Trophée CEW au Golf d’Esery (Haute Savoie), compétition de golf organisée au profit du Centre de Beauté CEW du Centre Hospitalier d’Annecy, que j’ai rencontré Raphaele qui a bien voulu nous confier pour Beauty Clap comment elle apporte soin, douceur et bien-être aux patients qui ont tant besoin de réconfort !

2 montage bis

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Raphaele, peux-tu nous parler de ton métier de socio-esthéticienne : ton parcours et ton expérience au sein des Centres de beauté CEW   ?

 
Après une formation d’infirmière, métier  que j’ai exercé pendant 10 ans avant de partir en expatriation aux Etats-Unis, j’ai eu envie, à mon retour, de trouver une passerelle vers l’hôpital et les patients pour les soutenir différemment qu’en prodiguant des soins infirmiers. J’avais découvert le CEW par une amie qui avait été longuement hospitalisée. Après une formation en soins esthétiques  à Aix les Bains, j’ai pris contact avec l’association qui m’a informée qu’elle recrutait pour un poste à l’hôpital d’Annecy. J’ai postulé et voilà nous avons commencé il y a 6 ans avec une journée par semaine puis la 2ème année, nous avons pu proposer 2 jours. Je suis présente désormais le lundi et le jeudi à l’hôpital. Pour moi c’est très gratifiant de pouvoir apporter du bien être aux patients, d’avoir plus de temps à leur consacrer, pouvoir leur proposer une parenthèse, une bulle de détente.

3 Photo ANNECY bis

 © Centre Hospitalier Annecy Genevois

 
Comment fonctionne le Centre de beauté CEW au sein de l’hôpital ?

La Chef de Clinique du service a pris contact avec le CEW pour leur faire part de son souhait de pouvoir bénéficier de la présence d’une esthéticienne.

Suite à cela le CEW, par l’entremise de la coordinatrice m’a installée avec du matériel et des produits dans le service après avoir préalablement défini mon cadre de travail.

Nous proposons aux personnes qui le souhaitent : soin du visage, manucure ou beauté des pieds, pose de vernis, épilation, soins de détente du corps, maquillage.

Bien sûr, il est primordial tout d’abord de faire un point avec le médecin, de connaitre les antécédents du patient. C’est un vrai travail d’équipe avec l’équipe médicale, paramédicale, psychologue, nous partageons beaucoup d’informations.

Les soins sont adaptés en fonction des informations  communiquées par le médecin ou l’équipe , il va y avoir parfois des restrictions à  administrer  tels ou tels soins .

Le CEW nous assure régulièrement des formations pour adapter nos techniques  et notre approche  aux besoins très spécifiques des personnes que nous rencontrons.

 

Comment se passe un soin ?

Les soins à l’hôpital d’Annecy ne se déroulent qu’en chambre, certaines collègues dans d’autres centres CEW ont également la possibilité de recevoir les personnes dans une cabine de soin.

4 Photo Cabine du CEW

© CEW

 

Les soins s’effectuent souvent pendant l’administration du traitement chimiothérapique. Cela se passe très bien en accord avec les infirmières, qui voient aussi dans le soin, parfois, le moyen de détendre les patients, parfois de détourner leur attention

En règle générale, le soin dure environ une heure, mais là encore il faut savoir s’adapter aux impératifs des soins médicaux.

Les produits nous sont donnés, sélectionnés pour leur innocuité. Nous n’utilisons par exemple, pas de produits à base d’huiles essentielles, qui pourraient créer une hyper sensibilisation à cause des traitements qui fragilisent l’immunité des patients.

Je ne citerai pas de marque   car tous les produits que les marques nous donnent  sont rendus anonymes pour les patients.

Pour un soin visage, c’est le déroulement classique : il commence par le démaquillage, un gommage, un modelage du visage , la pose d’un masque (hydratant ou apaisant) , un modelage des mains et des bras pendant la pose du masque et l’application d’une crème de soin adaptée aux besoins, et un petit maquillage bonne mine , si la patiente le désire.

photo Centre de Beauté CEW :

5 CEW Soin visage

© CEW

 

Quels sont les principaux problèmes auxquels tu es confrontée avec tes patients et comment y faire face ?

La chimiothérapie peut entraîner une sécheresse extrême de la peau, la perte des cils et des cheveux ou des ongles fragilisés. La qualité de la peau étant altérée, il faut alors apporter de l’hydratation pour plus de confort.

  • Je recommande un produit nettoyant sans savon pour ne pas trop agresser la peau, de se démaquiller plutôt avec un lait suivi d’un tonique ou d’une eau micellaire et d’appliquer une crème très hydratante pour le visage comme pour le corps. Les personnes doivent souvent se protéger du soleil, avec des crèmes contenant des indices de protection élevés et des vêtements couvrants , il y a parfois un risque important de photosensibilisation lié à certains médicaments.
  • Il faut également qu’elles ne négligent pas leurs mains pieds et ongles , mis à mal par la chimiothérapie, en appliquant des crèmes spécifiques pour les mains et les pieds  et du vernis sur les ongles contenant du silicium pour éviter une trop grande déshydratation de l’ongle et favoriser autant que possible sa réparation.

Les besoins évoluent souvent durant le traitement, qui peut durer de quelques mois à plusieurs années, il faut trouver des réponses adaptées.

Il faut surtout les accompagner, les encourager et valoriser ce qu’elles font pour se prendre en charge et qu’elles persévèrent.

 
Quels sont tes conseils en MAQUILLAGE pour une patiente ayant subi les inconvénients de la chimiothérapie ?

La fatigue creuse les traits, il faut avoir la main légère  pour ne pas marquer davantage. La peau souffre de déshydratation, elle présente des rougeurs, et la perte des cils  et des sourcils est un souci récurrent.

Les patientes ont le désir de voir ces stigmates disparaître, mais pas toujours l’envie et l’énergie pour palier à cela.

Elles n’ont pas toujours l’habitude de se maquiller, ce qui complique un peu la prise en charge parfois.

J’essaye de leur proposer des choses simples qu’elles pourront faire quotidiennement et qu’elles feront volontiers

  • Je leur propose d’appliquer une crème teintée sur tout le visage ou à défaut un anticerne / du stylo touche éclat, d’appliquer un peu de blush et de finir avec un rouge à lèvres discret ou plutôt un baume hydratant discrètement teinté.
  • J’insisterai davantage pour la convaincre de redessiner les sourcils et peut être même d’ombrer la paupière mobile !

Si on se rencontre avant que ne surviennent ces pertes, j’encourage la dame à acheter un crayon à sourcil pour prendre vite l’habitude d’observer le sourcil , sa forme , trouver des petits repères sur le visage pour pouvoir le reproduire si besoin et dans un premier temps pour pouvoir «compléter»  là où le sourcil est épars .

Puis, je lui propose des repères à défaut d’avoir les siens, pour trouver où faire démarrer le sourcil , le faire finir .

Pour ce faire on utilise un crayon, on aligne la narine et l’angle interne de l’œil pour le point de départ du sourcil, la narine et l’angle externe de l’œil pour définir où le sourcil se termine et la narine et le centre de la pupille pour définir où la courbe du sourcil s’infléchit.

 

6 Dessin sourcil

 
Souvent il reste un petit duvet en lieu et place du sourcil, et en utilisant la mine du crayon à plat, cela suffit à déposer un peu de matière et de marquer le sourcil , surtout pour des dames blondes ou chatain clair.

Autrement on dessine le sourcil poil à poil , et on l’estompe avec un coton tige , pour que le rendu ne soit pas figé.

Parfois redessiner le sourcil s s’avère vraiment compliqué, alors je propose d’ombrer la paupière mobile avec des tons naturels brun, taupe , gris ardoise avec un crayon on colorie la paupière et on étire le couleur à l’angle externe de l’oeil, les plus motivées dessineront un amande sur l’œil .

Un trait de crayon estompé au ras des cils fera déja son effet , et donnera de la profondeur au regard .

L’absence de cils rend les yeux fragiles, exposés aux poussières , et de fait les yeux sont un peu larmoyants.

Difficile de faire durer un maquillage sophistiqué  dans ces conditions ! C’est pour cela que je propose plutôt un crayon, moins volatile que le fard à paupières.

On oublie les faux cils, les colles pourraient être à risque pour des yeux fragiles, on recommande un démaquillant doux pour les yeux.

  • En dernier lieu, si c’est difficile de mettre tout cela en place, on peut tricher et détourner le regard des autres , avec des bijoux, et un mettant l’accent sur les lèvres , plutôt que les yeux , porter de jolies lunettes pour habiller le regard.

Je propose aussi aux patientes d’apporter leurs produits de maquillage et on cherche ensemble comment optimiser ce qu’elles possèdent déjà.

Il faut aider les dames à se réinventer, s’inventer une  nouvelle routine de beauté, ne pas chercher à refaire à l’identique , comme avant la chimiothérapie.

 
Quels sont tes gestes quotidiens auprès des patients dont tu t’occupes ?

Pas de geste, mais plutôt une attitude.

A chaque rencontre il faut restaurer  et entretenir une relation  de confiance avec les personnes dejà connues  et il faut gagner la confiance des nouvelles patientes, et cela passe par l’écoute, la présence et le toucher.

L’estime de soi est fragilisée pendant cette épreuve.

Les soins esthétiques contribuent modestement à la restaurer pour soutenir et accompagner au mieux les patients.

 

En conclusion ?

J’aimerais citer le postulat de l’association CEW :

 LA BEAUTE PAS FUTILE 2
Le patient se réconcilie avec son corps, le maquillage permet d’avoir meilleure mine. Cela aide reprendre confiance en soi, en l’avenir.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 Merci Raphaele pour ce témoignage précieux !

Merci et Bravo à Annick Le Bec Marchal et toute l’équipe de la commission Golf du CEW pour leur implication précieuse.

Merci également à Corinne, Aide-soignante au service d’oncologie du Centre Hospitalier d’Annecy, pour son témoignage.

 

  ➡  EN SAVOIR PLUS SUR LE CEW :

LOGO CEW 2

 
Le CEW : créée en France en 1986 à l’initiative de Françoise Montenay, cette association regroupe plus de 515 femmes leaders dans les métiers de la Beauté, et son action est de proposer des soins esthétiques gratuits pour les patients hospitalisés au travers des Centres de Beauté CEW.

Ces femmes bénévoles ont créé en 1992 le 1er Centre de Beauté gratuit en hôpital, à l’Institut Gustave Roussy.

 Quelques chiffres :

  • 27 Centres de beauté CEW (dont 24 en milieu hospitalier, 2 en EHPAD, 1 au domicile des patients au sein du Réseau SCOP)  –
  • 31 esthéticiennes, missionnées, formées, encadrées et rémunérées par le CEW sous forme d’honoraires grâce aux dons et actions spécifiques, prodiguent des soins esthétiques gratuits aux patients et patientes hospitalisés en hôpital de jour, à leur chevet, en chambre stérile, et en cabine.
  • 190 000 soins esthétiques gratuits ont été offerts à 100 000 patients, dans les Centres de Beauté CEW (ces derniers 5 ans)
  • pour 20 pathologies différentes

 
En 2011, cette action de CEW a été couronnée par le Prix de la Charte de Paris contre le cancer et en 2013 par le prix du jury des défis du RSE.

Les Centres de Beauté CEW fonctionnent grâce à différentes sources de financement : les bénéfices de manifestations (petit-déjeuners, conférences, compétitions de golf..) et d’opérations spéciales comme «Les peluches de Noël» vendues au profit des Centres de Beauté CEW dans les parfumeries Marionnaud, un gala de charité, les contrats de Partenaires mécènes et les dons de particuliers et sociétés.

 L’opération Peluches de Noel Marionnaud / CEW :

 9 MARIONNAUD OURS

 
Idée cadeaux de Noel : la peluche Noel 2015, habillée cette année par Repetto, est vendue dans tous les magasins Marionnaud au prix de 9.90 € (l’intégralité est reversée à l’association CEW).

 
Les bénéfices des compétitions de golf du CEW, qui remportent un grand succès grâce notamment au soutien de généreux partenaires cosmétiques (dont CHANEL, DIOR, les Marques d’INTERPARFUMS, LANVIN, LEONOR GREYL, LIERAC, MARIONNAUD, NUXE, PHYTO, YVES ROCHER    ) (liste non exhaustive) participent au développement croissant des Centres de Beauté CEW.

10 PRIX GOLF 

Retrouvez l’interview de la Présidente du CEW France, Françoise Montenay sur Toute la culture qui nous rappelle les bienfaits de la beauté à l’hôpital ! :

http://toutelaculture.com/tendances/beaute/le-toucher-ces-mots-de-lamour-ou-la-beaute-a-l-hôpital

=> Si, vous aussi, vous souhaitez soutenir le CEW afin de participer au financement des 27 centres de Beauté de CEW existants et continuer à en ouvrir de nouveaux: alors tous à vos souris pour faire un don pour la bonne cause , via le site cew.asso.fr (clic sur l’image ci-dessous)

DON 2

 

Temoignages AMBASSADRICES 0614 

LIENS UTILES :

Le carnet de LILI ROSE 

Le carnet de LILI ROS: http://www.lilirose.fr : une communauté d’entraide et d’informations

 
MEME Logo

Blog et cosmétiques MÊME : http://memecosmetics.fr/blog

MÊME développe une gamme de cosmétiques spécifique pour les femmes concernées par le cancer qui sera lancée courant 2016.

 

13 rose magazine 
Magazine ROSE :  http://www.rosemagazine.fr

 

logo-climhair-150

CLIM HAIR – La perruque climatisée : http://www.climhair.com

Une solution révolutionnaire aux problèmes d’inconfort en apportant de la fraicheur sous la perruque. Francoise Goubron, à la suite de deux cancers, a inventé, breveté et commercialisé Clim’Hair pour soulager et aider les autres malades.

 

miss-amazone-logo-1431954710

Miss AMAZONE : http://www.missamazone.com

Des vêtements, alliant esthétique et confort, pensés et réalisés pour les femmes confrontées au cancer du sein. Gamme conçue par Virginie Delepierre, qui a elle-même été confrontée à cette maladie.

 
EN SAVOIR PLUS SUR OCTOBRE ROSE et l’Association ‘Le Cancer du Sein, Parlons-en !‘ : http://www.cancerdusein.org

 OCTOBRE ROSE a été mis en place par l’association «Le cancer du sein, parlons-en !» afin de récolter des fonds pour faire progresser la recherche.

Tout a commencé aux Etats-Unis en 1992, grâce à Evelyn H. Lauder, Senior Vice-President d’ESTEE LAUDER, qui a co-créé le Ruban Rose avec Self Magazine. Elle  s’est personnellement investie pour le développement d’une unité de dépistage et de soin du cancer du sein au Memorial Sloan-Kettering, à New York et a continué à œuvrer sans relâche pour cette cause jusqu’à son décès en 2011.

Au mois d’octobre 1994, la campagne de sensibilisation intitulée « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! »   voit le jour en France, créée par le groupe Estée Lauder Companies et le magazine Marie Claire qui se sont associés pour créer cette association, dont l’objectif est d’informer les femmes du rôle et de l’importance du dépistage précoce et s’investit concrètement pour soutenir la recherche contre le cancer du sein.

De nombreuses initiatives nationales et locales sont mises en place tout au long du mois d’octobre pour se mobiliser pour cette cause.

 

 

 

 

 

 



Retour en haut de page
1 commentaire
  1. Bravo pour cet article super intéressant et très instructif

Laisser une réponse